pluriTAL [http://pluriTAL.org] := Filières TAL et Ingénierie Linguistique de la Sorbonne nouvelle Paris 3, de l'INALCO et de Paris Ouest Nanterre

Présentation du Master TAL

Le diplôme est délivré par les 3 partenaires suivants :

Université Paris Ouest Nanterre
Université Paris 3 Sorbonne nouvelle
Institut National des Langues et Civilisations Orientales - inalco

La formation s'appuie sur les laboratoires : Paris Ouest - MODYCO, Modèles, Dynamiques, Corpus, (UMR 7114), Paris 3 - CLESTHIA Langage, systèmes, discours (EA 7345), Paris 3 - LPP Laboratoire de Phonétique et Phonologie (UMR 7018), INALCO - ER-TIM Textes, Informatique, Multilinguisme (EAD 2540).

La mention TAL concerne la recherche et le développement dans le domaine du TAL et des industries de la langue. L'ingénierie linguistique fait appel à des méthodes et des savoirs multiples. Il s'agit de :

1. Disposer des pré-requis en linguistique : maîtriser les manipulations débouchant sur des descriptions détaillées de faits de langue, connaître les bases des grands domaines des sciences du langage (phonétique et phonologie, morphologie, syntaxe et sémantique) ;
2. Connaître les bases de la recherche et extraction d'information, de la constitution et de la gestion de corpus (écrits ou oraux) et de ressources, y compris multilingues : les corpus sont des mines d'information pour une description réaliste d'emplois d'une langue, les techniques de la recherche et de l'extraction d'information permettent de rapatrier les documents ou les parties de documents jugés pertinents pour un besoin particulier ;
3. Exprimer les règles et les régularités à l'œuvre, par le biais des grammaires formelles et des traitements quantitatifs pour savoir passer d'une description linguistique à une représentation plus précise permettant son utilisation par des logiciels.

L'objectif de la formation est de donner à des étudiants issus de cursus de langues ou de sciences du langage des bases solides qui leur permettent de s'orienter vers les métiers de l'ingénierie linguistique et du TAL, et de les laisser choisir entre diverses perspectives : document électronique, ingénierie multilingue, traductique. Il s'agit aussi de permettre à certains d'entre eux d'opter pour la recherche et le développement en ce domaine.

Le master T.A.L s’organise selon quatre spécialités, adossées chacune à un (ou plusieurs) établissements universitaires :


Brochure Master T.A.L

Brochure 2014-2018 (PDF). Ci-dessous, la même brochure disponible en ligne via issuu :

Rentrée 2016-2017

Le master Traitement Automatique des Langues (T.A.L)

Pour les inscriptions en master TAL, voir les informations disponibles sur la page Inscription et sur la page Prépa-master

Pour avoir des informations concernant la procédure d'inscription au Master T.A.L : contacter Serge Fleury (inscription à Paris 3), Sylvain Kahane (inscription à Paris X), Jean-Michel Daube (inscription à l'Inalco)

Dates importantes

Planning des cours

pluriTAL. Repères historiques...
Apports croisés, complémentaires et pluriels pour le TAL

Le domaine du TAL et de l'ingénierie linguistique se caractérise par la multiplicité des dimensions prises en compte (traitement de l'écrit, de l'oral), des niveaux d'analyse impliqués (morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique), des techniques, des langues abordées. C'est un domaine où il est essentiel de conjuguer des apports multiples.

Nous enseignons, effectuons des recherches et participons à des projets dans le domaine du traitement automatique des langues et de l'ingénierie linguistique. Nous travaillons ensemble pour l'enseignement comme pour la recherche. Nous souhaitons aller plus loin en croisant progressivement nos apports spécifiques pour offrir une formation plus complète. Nous espérons d'ailleurs pouvoir progressivement travailler avec d'autres formateurs du domaine sur la région parisienne.

Nous travaillons depuis plusieurs années universitaires à conjoindre nos formations. Les deux premières années, ce sont des conférences croisées qui ont été mises en place. Nous avons organisé, en 2002-2003, deux matinées de présentation mutuelle des travaux et recherches que nous effectuons, puis en 2003-2004 une matinée pour continuer cet échange et préparer les "échanges" de cours et les compléments de formation à intégrer progressivement dans les formations que nous assurons.

De manière plus ambitieuse, nous avons rajouté aux cursus de nos étudiants pour l'année 2004/2005, 24 heures de cours assurées (en dehors des services statutaires) à raison de 8h par établissement, sur trois thématiques : la formalisation en syntaxe ; la constitution et l’utilisation de corpus électroniques à des fins lexicographiques ; l’utilisation de ressources électroniques multilingues.

Dans la perspective du LMD, à partir de ces collaborations, nous avons construit pour la période 2005-2008 un projet de Master Recherche en Traitement Automatique des Langues dont le démarrage a eu lieu pour la rentrée 2005-2006.

Pour la période 2009-2013, nous avons renforcé notre partenariat en mettant en place un Master Spécialité Ingénierie Linguistique dont le démarrage a lieu pour la rentrée 2009-2010.

Pour la période 2014-2018, la spécialité "Ingénierie Linguistique" devient une mention à part entière et sa dénomination est désormais "Master mention Traitement Automatique des Langues".

On trouvera sur ce site l'ensemble des ressources des cours pluriTAL passés et à venir...