parole

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire

[modifier] Français

Origine et histoire de « parole » Étymologie

Du latin ecclésiastique parabola, devenant successivement parabla et paraula.

Nom commun

Singulier Pluriel
parole
paroles
/pa.ʁɔl/

parole féminin

  1. Faculté naturelle de parler.
    • Il a perdu, il a recouvré la parole, l’usage de la parole.
    • Les organes de la parole.
  2. Ton de la voix, selon qu’elle est forte ou faible, douce ou rude, la qualité du débit, selon qu’il est précis ou confus.
    • Je percevais au tremblement de leur voix, au miel de leurs paroles, cette terrible servitude qui les liait à ce qu'on nomme l'amour, d'un mot trop doux parce qu'on ne veut pas lui donner son véritable visage de bestialité et d'animalité. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.32)
    • Il a la parole rude, la parole brève, la parole lente, la parole nette, la parole embarrassée, difficile.
  3. Façon d’articuler les mots.
    • Parole bien articulée, mal articulée.
    • Paroles distinctes, entrecoupées de soupirs, de sanglots.
  4. Exercice de la faculté de parler.
  5. (Quelquefois) Éloquence, diction.
    • Il a le don de la parole. — Il possède le talent de la parole.
    • L’art de la parole a été très cultivé chez les anciens.
    • Le charme, l’autorité, le pouvoir, la puissance de la parole.
  6. Mot ou suite de mots exprimant une pensée.
    • Toute manipulation, sans gestes superflus, sans paroles inutiles, était faite par des hommes et des femmes peu nombreux, économes de leurs efforts … . (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  7. Idée, opinion s’exprimant en une phrase ou une suite de phrases.
    • Il faudrait écrire cette parole mémorable en lettres d’or.
    • Il a dit une parole pleine de justesse, pleine de bon sens, une parole choquante, imprudente, absurde.
  8. (Par extension) (Religion) (Au singulier) Les écritures saintes et les sermons qui se font pour l’expliquer.
    • Au cœur de l'islam, la bataille fit rage quelque temps entre ceux qu'attirait le rationalisme grec d'un côté et, de l'autre, ceux qui mettaient l'accent sur la prééminence de la Parole révélée de Dieu comme seule explication des phénomènes humains et naturels. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992)
  9. (Surtout au pluriel) Ensemble de mots considéré sous le rapport de l’idée ou du sentiment qu’ils expriment.
    • Paroles obligeantes, amicales.
    • Paroles claires, ambiguës, équivoques, significatives.
    • Paroles flatteuses, gracieuses, affectueuses, respectueuses.
  10. (Quelquefois) Termes, expressions considérées relativement à l’art de parler ou d’écrire.
    • La parole doit répondre exactement à la pensée. — Ce discours renferme plus de paroles que d’idées.
    • La force du sens se perd dans la trop grande abondance des paroles.
  11. (Au pluriel) (Musique) Mots d’un air, d’une chanson ; poème d’une cantate ; livret d’un opéra.
    • Les ivrognes, maintenant accoudés au comptoir, braillaient une chanson dont ils n'avaient retenu que quelques paroles. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Il chante assez bien, mais il ne prononce pas nettement les paroles.
  12. (Quelquefois) (Vieilli) Discours piquants, aigres, offensants ; mots.
    • Se prendre de paroles. — Ils ont eu des paroles ensemble.
  13. Assurance, promesse verbale par laquelle on s’engage à faire certaines choses.
    • Parole sacrée, inviolable, solennelle.
    • Parole expresse, positive, formelle.
    • Tenir parole, sa parole. — Donner sa parole, sa parole d’honneur.
  14. (Au pluriel) Promesses vaines et vagues, par opposition à effets.
    • Je veux avoir de l’argent, je ne me contente pas de paroles.
    • Pense-t-il m’amuser de paroles, avec des paroles, me payer de paroles ?
    • Des paroles vagues, des paroles vaines, des paroles en l’air.
  15. Proposition que l’on fait de la part d’un autre.
    • Parole d’accommodement. — Parole de paix.

Synonymes

Expressions

Traductions

Nuvola apps edu languages.svg Prononciation

Blue Glass Arrow.svg Voir aussi

[modifier] Anglais

Origine et histoire de « parole » Étymologie

EB1911A-pict1.png Si vous connaissez l’étymologie manquante de ce mot, merci de l’ajouter conformément aux instructions décrites ici.

Adjectif

parole

Wiki letter w.svg
  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • The parole officer checked in on him once every week.

Nom commun

parole

  1. Mise en liberté sous condition, mise en liberté conditionnelle, liberté conditionnelle.
    • He failed to receive parole, even on his third try.
    • He was placed on parole for good behavior.

Verbe

parole

Wiki letter w.svg
  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • He was paroled for good behavior.

[modifier] Espéranto

Origine et histoire de « parole » Étymologie

De paroli (« parler ») et -e (terminaison des adverbes).

Adverbe

parole /pa.ˈro.le/

  1. Oralement.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Contribuer
Aide
Boîte à outils
Autres langues